Ma cigarette electronique chauffe : que faire ?

Ma cigarette electronique chauffe : que faire ?

Publié le : 04/03/2019 16:16:18
Catégories : E-cigarettes

L’efficacité de la cigarette électronique pour arrêter de fumée n’est plus à remettre en question. Cependant, mal utilisée, elle peut décourager certains vapoteurs de continuer leurs efforts. Car il faut bien le dire, une e-cigarette, ça s’entretient et se comprend. Pour prévenir une brûlure ou une surchauffe ou tout autre problème de cigarette électronique, veillez à respecter ces 10 conseils d’utilisation.

 

1)    Amorcer la résistance de sa e-cigarette 

 

Lorsque vous installez une nouvelle résistance sur votre ecigarette, il est impératif de laisser la mèche s’imbiber de e-liquide avant toute inhalation. Sinon, gare au dry hit (brûlure de la résistance qui vous laissera un très mauvais souvenir en bouche). Afin de ne pas brûler votre palais ni votre gorge, veillez donc à ne pas chauffer la résistance lorsqu’elle est encore sèche.

 

Alors que fait-on ?

 

Il vous suffit soit d’attendre 10 minutes pour tirer après avoir rempli votre clearo de liquide, soit de déposer quelques gouttes de liquides directement sur le coton de la résistance avant de le remplir. 5 petites minutes suffiront dans ce cas afin d’être certain que la résistance soit opérationnelle. Cette technique s’appelle l’amorçage d’une cigarette électronique.

 

2)    Éviter de tirer fortement sur sa cigarette électronique : inhalation directe et indirecte

 

Pour éviter que votre e-cigarette ne chauffe, il faut laisser le temps au matériel de se refroidir antre chaque inhalation. Aspirer longuement de manière très rapprochée n’est pas adapté : préférez les inspirations profondes mais lentes plutôt qu’un vapotage compulsif. De plus, vos poumons vous remercieront et cela vous évitera une quinte de toux !

 

Inhalation directe ? Indirecte ? Késako ?

 

Pour ce qui est du type d’inhalation, préférez, en tant que débutant, un tirage indirect (conservez la vapeur dans la bouche avant de la faire descendre dans les poumons). Pour tout savoir sur l’inhalation directe et indirecte, lisez notre article ici.

 

3)    Adapter le wattage à la résistance utilisée

 

L’équation est simple : plus le wattage est élevé, plus la valeur de résistance (Ohm) doit être faible. En tant que débutant de la vape, sachez que les résistances basses (inférieures à 1 Ohm) ne vous conviendront certainement pas car elles sont réservées à ceux et celles qui souhaitent émettre de gros nuages (cloud chasing). Au quotidien, ce n’est pas forcément très pratique à gérer…

 

4)    Chauffer son eliquide à bonne température

 

Prenez garde à ne pas vapoter à trop haute puissance. Non seulement cela aura pour effet de consommer davantage de liquide, mais votre résistance ne fera pas long feu. À contrario, un wattage trop faible ne permettra pas au liquide d’être assez chauffé pour permettre son évaporation. Il faut donc trouver le bon équilibre et cela dépend aussi du type de liquide utilisé. Un eliquide high VG (Proportion de Glycérine végétale plus importante que celle du Propylène Glycol) aura besoin d’être chauffé à plus haute température qu’un liquide High PG. De même, certains arômes se vapent à une température plus ou moins élevée : il est donc important de bien configurer vos e-cigarettes pour ainsi optimiser le rendu du goût de votre liquide. 

 

5)    Vapoter avec un matériel ou un liquide certifié de bonne qualité

 

Sur le marché du e-liquide, on trouve à peu près de tout et n’importe quoi. Et l’on ne parle pas qu’en termes de goûts particuliers style anis-banane-chorizo (avis aux amateurs…) mais surtout en termes de qualité. Préférez toujours des liquides fabriqués en France et qui suivent la réglementation en vigueur. Pourquoi ?  

 

Avec l’entrée en vigueur de la TPD, la directive européenne sur les produits du tabac, beaucoup de fabricants ont dû se plier à quelques exigences de production. Chez Liquideo, tous nos produits sont certifiés conformes, créés directement dans notre laboratoire parisien pour vous garantir la meilleure qualité possible. Pour ce qui est du matériel, privilégiez les grandes marques telles que Vaporesso, Eleaf, ou Joyetech pour ne citer qu’elles.

 

6)    Toujours garder du liquide dans son clearomiseur 

 

Cela va de soi, pour vapoter, il faut remplir son clearo de eliquide. N’attendez pas que ce dernier ne se vide entièrement avant de procéder au remplissage au risque de brûler votre résistance.

7)    Remplacer la résistance régulièrement

 

Encrassée par le liquide, la résistance se change régulièrement en fonction de votre rythme de vapotage. Car une fois qu’elle a longuement trempé dans le liquide, elle dénaturera son goût.

 

8)    Entretenir son matériel de vape

 

Nettoyez le drip tip (embout où vous placez vos lèvres pour vapoter) avant chaque utilisation, videz et passez régulièrement votre clearo sous l’eau claire et changez de résistance lorsque cela est nécessaire. Pour tout savoir sur le nettoyage de votre matériel de vape, lisez cet article.

 

9)    Appuyer longtemps sur le bouton fire

 

Si ce n’est pas pour aspirer votre liquide, on évitera de faire joujoux avec le bouton d’allumage qui chauffe la résistance. Ce n’est pas recommandé !

 

10) Utiliser un drip tip

 

Utilisez un drip tip si vous n’aimez pas sentir la chaleur lors de l’évaporation du liquide. Cela vous évitera également d’avoir quelques gouttes résiduelles de eliquide dans la bouche.

Liquideoment vôtre, 

Partager ce contenu

About me

Victoria

Véritable aficionada de la plume, j’écris depuis mon plus jeune âge et la vape s’est vite imposée comme l’un de mes sujets de prédilection. Quand je chausse mes lunettes, plus rien ne m’arrête. Ici, je donne quelques conseils sur l’utilisation de nos produits et j'explore le marché de la vape en général. N’hésitez pas à commenter et partager les bonnes ondes qui émanent de ce blog ! Bonne lecture :)

Recherche dans le blog