Quand doit-on nettoyer sa cigarette électronique ?

Quand doit-on nettoyer sa cigarette électronique ?

Publié le : 15/11/2018 17:47:32
Catégories : E-cigarettes

La e-cigarette présente de nombreux avantages, mais demande de l’entretien. Pour assurer le bon fonctionnement de sa cigarette électronique, il faut être particulièrement attentif à ne pas laisser poussière, saletés et encrassage nuire à votre matériel de vape. À quelle fréquence nettoyer les pièces de sa cigarette électronique ? Comment s’y prendre ?

 

1)    Nettoyer son drip tip après chaque utilisation

Vous passeriez une journée sans prendre de douche ? Non. Enfin on l’espère. Et bien faites de même avec votre cigarette electronique. Chaque jour, nettoyez le drip tip, ce petit embout en plastique rigide sur lequel vous posez vos lèvres pour aspirer la vapeur. Cette partie qui entre directement en contact avec les éléments extérieurs se doit de rester aussi propre que possible. Logique.

Nous conseillons de passer un petit mouchoir propre ou un chiffon de poche dans le drip tip dès que vous utilisez votre cigarette électronique. Cela permettra entres autres à l’embout de ne pas s’encrasser de liquide qui remonte et de limiter les bactéries ou poussières qui pourraient s’y loger.

 

2)    Nettoyer souvent son clearo et la cheminée

Le tank, et plus généralement le clearomiseur, sont des pièces maîtresses dont le nettoyage doit se faire à chaque changement de liquide. Ou du moins tous les trois jours s’il ne se vide pas si rapidement. Vous éviterez que les poussières ne s’y accumulent et que le tank s’encrasse de liquide. Si vous avez un tank en Pyrex, veillez à ne pas le faire tomber durant le nettoyage. Cette pièce assez fragile se nettoie sous l’eau tiède avec un peu de liquide vaisselle. Rincez abondamment et séchez. Aussi, plus le liquide vapoté est chargé en glycérine végétale, plus fréquent devra se faire le nettoyage du tank et le changement de la résistance qui, elle, ne se nettoie pas.

Prenez garde de ne pas oublier les joints sur certains modèles, véritables nids à poussières. Mais attention, ils peuvent rapidement finir au fond du robinet (« Noooooon… ») s’ils ne sont pas fixés sur l’embout.

Pour ceux qui souhaitent nettoyer leur atomiseur (aussi appelé RTA ou reconstructible tank atomiser), nous conseillons… de ne pas le faire. Mieux vaut changer le coil et son coton en entier, quitte à le refaire soi-même (on sait que vous adorez ça). Cela évite d’user inutilement votre matériel. De même, une résistance de clearomizer ne se lave pas : elle se change régulièrement.

Une autre partie de la cigarette électronique qui mérite une attention particulière est l’air flow. Cette partie présente sur certains clearomisers permet de régler le flux d’air que vous aspirez. Plus l’airflow sera ouvert, plus vous aspirerez de vapeur, et donc, de poussières et particules présentes dans l’air. Moins exposée que le drip tip, cette partie a tout de même besoin de son petit coup de chiffon quotidien.

 

3)    De temps en temps, nettoyer la batterie de sa ecigarette

Afin que la connexion entre l’accu et les connectiques se fasse correctement, passez un chiffon dessus. Cela va de soi, ne vous amusez pas à l’imbiber d’eau ou de quoi que ce soit. C’est un peu comme dépoussiérer un meuble en bois : simplicité = efficacité. Et vous pourrez le faire une fois par mois.

 

Conseils d’utilisation d'une cigarette électronique

Pour éviter d’endommager votre matériel, ce rituel de ménage doit s’accompagner de bons gestes au quotidien.

Nous vous conseillons de protéger votre matériel dans un étui hermétique, ou à défaut, qui ferme correctement. Cela évitera aux éléments extérieurs de s’y introduire et les chocs de nuire au fonctionnement de la ecig.

Dès que vous sentez une altération des arômes, n’hésitez pas à changer la résistance, car cette dernière ne se nettoie pas. Ne laissez jamais un eliquide stagner dans le tank. N’attendez pas non plus de vider le clearo jusqu’à la dernière goutte avant de le remplir. Ces deux impératifs vous éviteront de vapoter un liquide qui a tourné ou encore d’expérimenter le fameux « dry hit » (goût de brûlé).

Enfin, selon le liquide utilisé, veillez à vapoter au wattage approprié.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

About me

Victoria

Véritable aficionada de la plume, j’écris depuis mon plus jeune âge et la vape s’est vite imposée comme l’un de mes sujets de prédilection. Quand je chausse mes lunettes, plus rien ne m’arrête. Ici, je donne quelques conseils sur l’utilisation de nos produits et j'explore le marché de la vape en général. N’hésitez pas à commenter et partager les bonnes ondes qui émanent de ce blog ! Bonne lecture :)

Recherche dans le blog